"Les oubliés du digital" : retour d'expérience de 5 ans dans le monde des startups en e-santé 

 

J'ai fondé Anamnèse il y a 5 ans à l'Ecole Polytechnique avec 2 amis. Cela faisait suite à une carrière de 15 ans de transformation digitale dans différents secteurs

  • Transport avec la création en 2000 de sncf.connect (voyages-sncf.com à l'époque)
  • Tourisme chez Thomas Cook
  • Sport avec IlyPlanet-football.com
  • Commerce avec Pixmania et Carrefour
  • Bancaire avec Ingenico.

Dans tous ces secteurs la transformation digitale a rebattu les cartes des forces en présence (souvenez vous de l'effet Kodak, ceux qui ont inventé la photo numérique, mais ont laissé d'autres acteurs le développer).

J'ai voulu, en créant Anamnèse, apporter mon expérience de la numérisation d'autres secteurs. Afin que nous restions maître de notre système de santé, MAIS en accompagnant sa transition digitale. Depuis, Anamnèse est une équipe de 18 personnes apportant des solutions digitales pour améliorer le quotidien des patients, professionnels de santé en utilisant la force du digital, les capacités de l'Intelligence artificielle, pour libérer du temps médical et faire en sorte que les soignant puissent avoir plus de temps pour faire ce qui fait leur vocation: aider les patients.

Les oubliés du digital, ce sont 

  • les patients qui pourraient bénéficier de meilleurs services de santé (prévention, suivi... que les praticiens n'ont pas le temps de faire aujourd'hui)
  • MAIS AUSSI, ne l'oublions pas, les professionnels de santé qui aujourd'hui passent beaucoup trop de temps sur des tâches répétitives pas forcément médicales, loin de ce qui a suscité leur vocation.

Le digital peut être un risque si on ne le canalise pas (c'est la crainte aujourd'hui) mais aussi et surtout une chance, d'améliorer le quotidien des patients, des professionnels de santé, mais aussi de renforcer notre système de santé.

Nous mettrons régulièrement à jour cette page avec des articles sur des thèmes que nous développons chez Anamnèse (nous aussi, nous avons une vocation):

  • Médecine de VILLE avec nos solutions citana.care (CPTS, coordination, Dénutrition, Soins Non programmés, Télémédecine, Dépistage...)
  • Médecine HOSPITALIERE avec nos solutions medana.care (Urgences, Consultation psychiatrie, Consultation ORL, Anesthésie, essai clinique en onco-gériatrie...)
  • Médecine PREVENTIVE  avec nos solutions prevana.care (Risques Psycho-sociaux, Visite médicale, Vaccination, télésuivi covid...)

Sur la même forme que la série d'articles sur nos propositions d'amélioration de notre service d'Urgences suite au rapport BRAUN.

Et en attendant, le livre est disponible dans toutes les bonnes librairies.  

INTRODUCTION – SUIVRE LA VOIE DES OUBLIÉS

 

1. URGENCES DIGITALES

« Comprendre qu’il y a urgence à changer de paradigme est désormais une question de survie. Il y va de la compétitivité et des performances des systèmes de santé français et européens qui sont menacés de perte de vitesse face aux évolutions technologiques venues des États-Unis et de la Chine… et ce, ne l’oublions pas quand on parle d’efficacité, pour le bien des patients ! » (p.25)

 

2. À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU : PARADOXES ET PESANTEURS DU SYSTÈME DE SANTÉ FRANÇAIS« 

« On gaspille de précieuses ressources (ce fameux temps médical) par manque de renouvellement du système. Alors que nous devrions rééquilibrer les tâches entre personnels de santé, associer le patient à sa prise en charge et capitaliser sur les bienfaits du numérique en matière médicale, nous appliquons d’anciennes recettes qui ne correspondent plus au monde d’aujourd’hui. » (p.57)

 

3. LA GRANDE RÉCONCILIATION DIGITALE

« La puissance du digital, qui combine efficacité, rapidité et ubiquité, encourage iin fine l’avènement d’une médecine dite « des 4P » : prédictive, préventive, personnalisée et participative » (p.77)

 

4.LA FIN DE L’EXCEPTION DIGITALE

« La santé ne fera pas exception : elle fera le pari du digital en apprenant à tâtonner avec de nouvelles habitudes, de nouveaux modes de fonctionnement et des pratiques inédites qui s’enracineront dans le terrain, par la volonté des patients. » (p.98)

 

5. IMAGINEZ QUE…

« Imaginer l’avenir du système de santé français suppose également d’anticiper les grands défis qui structureront la société de demain. À l’heure où le scandale Orpea interpelle l’opinion publique et soulève des questionnements sur le sort réservé aux personnes âgées, il est capital de s’attaquer aux difficultés que soulève le vieillissement de la population. » (p.115)

 

6. LA RÉVOLUTION DES NOUVELLES PLATEFORMES DE SANTÉ

« En devenant des partenaires privilégiés des médecins en quête de nouvelles méthodes, en assistant le régulateur (ARS, CNAM, DGOS…) à mieux organiser les soins, et en aidant les citoyens à se muer en authentiques e-patients, les plateformes françaises, œuvrant elles aussi à l’intérêt général, peuvent tirer leur épingle du jeu et briller dans la féroce compétition qui s’annonce entre les mastodontes du digital et les acteurs locaux. » (p.139)

 

7. DEMAIN, TOUS E-PATIENTS ?

« La prévention est l’univers clé où le patient doit être « acteur de son parcours de santé » (p.144)
👉 A lire à ce sujet notre article de blog "Demain, tous e-patients?"   

 

8. LA CONFIANCE AU CŒUR DE L’E-SANTÉ

« Nous basculons d’un univers où la confidentialité n’était pas un sujet à un monde où cette question devient omniprésente et suscite parfois des inquiétudes disproportionnées. Surtout quand on pense qu’actuellement, les dossiers papiers des patients sont accessibles sans contrôle ni traçabilité… » (p.160)

 

CONCLUSION – UN SYSTÈME DE SANTÉ EN QUÊTE D'EFFICACITÉ

« L’efficacité » : il faut accepter d’en parler, car ce n’est pas un gros mot. C’est un peu comme la performance, une notion qui n’a guère la cote dans le secteur de la santé. Mesurer, chercher à être plus efficace, c’est d’abord améliorer la qualité des soins dispensés au patient. » (p.173)

 

EN GUISE D’APPENDICE – LETTRE À TOUTES CELLES ET À TOUS CEUX QUI REFUSENT L’URGENCE DIGITALE

« Pour mener à bien cette transformation positive, nous avons besoin de tout le monde, à commencer par les professionnels de santé qui ont toute leur place dans cette aventure. Nous n’y arriverons pas seuls. En l’absence de coopération, les efforts de modernisation impulsés par les plateformes d’e-santé demeureront vains ; praticiens, paramédicaux et patients resteront malheureusement des « oubliés du digital ». » (p.185)

Demande d'informations


Merci de nous communiquer vos coordonnées afin que nous puissions vous contacter